Les adoptions britanniques de communes dans la Somme

Les adoptions britanniques de communes dans la Somme après la Première Guerre mondiale
Par Catherine Okret-Manville
Le 14 février 2012

Pour aller plus loin :

                                           

Résumé :

"Vous veillez sur nos morts, nous aiderons vos survivants"

La Première Guerre mondiale a imprimé dans les paysages du Nord de la France une marque très profonde ; de nombreuses communes ont été quasiment ou totalement détruites. En complément de l'aide de l'Etat, un mouvement de solidarité avec les populations sinistrées s'est développé au début des années 1920 afin de contribuer à alléger leurs difficultés. En souvenir des combats communs et du sang versé, notamment dans la Somme, les Britanniques et le Commonwealth participent à ce mouvement qui se traduit par l'adoption de communes. Cette conférence a pour objet de présenter cet épisode mal connu des relations franco-britanniques d'après-Première Guerre en se focalisant plus particulièrement sur les adoptions réalisées dans la Somme.

 

À propos du conférencier :

Catherine Okret-Manville : Université Paris-Dauphine.