La Somme, du XIIe siècle à la Révolution

L'équipement et l'exploitation du cours de la Somme
du XIIe siècle à la Révolution
Par Christophe Cloquier
Le 2 avril 2013

Pour aller plus loin :

                                                             

 

Résumé :

Plus long fleuve côtier, localisé au nord de la Seine, la Somme fut équipée et exploitée par les populations riveraines au fil des siècles. En partie navigable, elle était caractérisée par des paysages fluviaux spécifiques qui subsistent encore en partie.

Elle fut dotée d'équipements fluviaux destinés à un usage spécifique et unique, comme les ponts, les gués et les bacs, pour le franchissement du fleuve, les pêcheries et les anguillères, pour la capture de poissons, et les ports et les quais, pour le chargement et le déchargement des bateaux, et d'équipements fluviaux destinés à des usages multiples, comme les moulins, les chaussées-barrages et les écluses qui associaient un usage initial spécifique à un ou deux usages secondaires.

Trop souvent considérées comme des constructions marginales, les installations fluviales du cours de la Somme furent étudiées à partir des sources archéologiques et documentaires disponibles. Par leur diversité, elles témoignent d'une grande capacité d'adaptation technique et d'une parfaite maîtrise des techniques de construction en milieu humide.

 

À propos du conférencier :

Christophe Cloquier est Responsable des bibliothèques universitaires de sciences et techniques à Rouen.

 

 

BONUS :
1973 : La Somme polluée